© 2007
Cayenne

Cayenne est une commune française, située dans le département de la Guyane. Les habitants de Cayenne sont appelés les Cayennais.

La devise de la ville (inscrite sur ses armes) est « Fert Aurum Industria », qui signifie « Le travail procure la richesse ».

Géographie

Situation

Située sur la côte septentrionale de la Guyane, la ville a été construite sur un marécage sur la presqu'île de Cayenne formée par la rivière de Cayenne, la rivière du Tour de l'Isle et le Mahury. Elle se distingue par un plan de rue en damier, de nombreux monts (Montabo, Baduel, Mont Lucas) et ses anses. Cayenne forme avec Rémire-Montjoly et Matoury une vaste conurbation qui mèle monts, plages et foret dense.

Cayenne est située à 253 km de Saint Laurent du Maroni, 60 km de Kourou, les autres agglomérations de Guyane. On trouve Paramaribo, capitale du Surinam 342 km plus loin au nord-ouest, et Macapa à 554 km au sud-est

Climat

Le climat de Cayenne est de type équatorial humide. Sa position proche de l'équateur, ainsi que sa façade océanique lui confère une bonne stabilité climatique. On observe une grande régularité des vents et des températures au cours de l'année. Les seules variations sont celles des précipitations, c'est ce qui rythme les saisons à Cayenne. Le cycle des précipitations est lié aux mouvements saisonniers de la Zone intertropicale de convergence(ou Zone de convergence intertropicale).

Les saisons sont les suivantes:

Petite saison des pluies, de la mi-Décembre à fin Février.

Petit été de Mars.

Saison des pluies, de fin Mars à fin Juin.

Saison seche, de Juillet jusqu'à Décembre.

La température annuelle est de 26°C, avec un minima de 22°c le matin et un maxima de 32°C l'après midi. La pluviimétrie moyenne est de 3000mm d'eau. Malgré les fortes précipitations, l'ensoleillement est important, il atteint 6,027 heures par jour. Les vents sont faibles à modérés et ne dépassent pas 80km/h en rafale.

Histoire

Du début à la reprise de Cayenne par le vice-amiral du Ponant, Jean II d'Estrées

L'actuelle site de la ville était occupé par les Amérindiens Galibi depuis longue date. Une expédition ordonnée par Henri IV et menée par La Ravardière s'intalle sur l'ile de Cayenne en 1604. Mais elle est détruite quelques années plus tard par les Portugais qui entendent faire respecter le Traité de Tordesillas.

L'histoire de la ville de Cayenne commence en 1643, lorsque Poncet de Brétigny, lieutenant-général du roi Louis XIII fait l'acquisition auprès du chef indien Galibi Cépérou d'une petite butte sur la plaine littoral marécageuse qui porte aujourd'hui son nom. Il y battit le fort Cépérou, mais une révolte des amérindiens éclate qui va provoquer l'extermination de la colonie et la mort de Poncet de Brétigny.

En 1652 la Compagnie de France Equinoxiale tente de s'installer, c'est à cette période que les premiers esclaves noirs sont introduits en Guyane. En 1654 les Hollandais occupent la région, ils introduisent la canne à sucre. En 1664 sous l'impulsion de Jean-Baptiste Colbert, une puissante flotte débarque et tente d'implanter une colonie, mais les Anglais attaquent en 1667 sans pour autant s'y installer. En 1674 les Français reprennent Cayenne.

Puis deux ans plus tard, le 5 Mai 1676, 11 navires de guerre hollandais sous le commandement de l'Amiral Synkes reprennent Cayenne, 400 soldats débarquent et tente de parfaire les défenses du fort Cépérou. Mais Louis XIV ne peut tolérer une telle humiliation. Il charge le vice-amiral du Ponant, le comte Jean II d'Estrées de reprendre Cayenne. Une période prospère s'installe sur la colonie. Les jésuites s'installent en Guyane en créant des plantations de cacao, de café, de coton et de manioc.

De la période coloniale à aujourd'hui

Entre 1777 et 1821, le canal Laussat fut construit par la main d'œuvre pénitentiaire, en vue d'assainir la ville. En 1821, l'architecte Sirdey dessine le plan actuel de Cayenne, avec ses rues à angle droit orientées nord/sud, est/ouest. Cayenne devient une capitale coloniale moderne.

Suite au Décret d'abolition de l'esclavage du 27 avril 1848, les plantations ferment et l'économie guyanaise s'effondre. Pour y remédier, Napoléon III met en place le bagne en Guyane. Bien que Cayenne n'ait pas acceuilliede bagnard, mais seulement l'administration pénitentiaire, l'histoire aura retenu Cayenne comme bagne.

En 1855, un site aurifère est découvert sur l'Approuague, et c'est rapidement la ruée vers l'or qui s'achèvera avec la Seconde Guerre Mondiale. Des milliers d'orpailleurs sont en activité dans la foret guyanaise. Cela permet une croissance de l'activité commerciale. Le bagne sera définitivement fermé en 1946, sous l'impulsion d'Albert Londres et Gaston Monnerville.

Le 15 Octobre 1879 la ville de Cayenne est officiellement créée. Le 11 août 1888, un gigantesque incendie détruit tout le "vieux Cayenne" de l'époque.

La création du Centre spatial guyanais en 1965 à Kourou change Cayenne, qui acquiert des infrastrutures modernes, le port international de Dégrad-Des-Cannes et la modernisation de l'aéroport international de Rochambeau.

Économie

Cayenne est la capitale régionale de la Guyane. L'administration régionale, la départementale et la préfectorale possèdent de nombreux sièges dans la ville ainsi que les représentations régionales des organismes européens. Les sièges régionaux des entreprises nationales sont aussi présents à Cayenne.

Cayenne possède également une activité commerciale importante. Les produits agricoles et de transformation de la région sont vendus dans son marché et les produits de la pêche sont vendus sur le marché de la mer. En effet Cayenne est le centre d'une importante industrie de crevette et d'exportation de riz produit à Mana et Saint Laurent du Maroni

Avec le port de Dégrad-Des-Cannes, Cayenne est la plate forme d'import-export de la Guyane. Tous les produits de la production locale guyanaise passe par Cayenne pour être exporter en France métropolitaine, aux Antilles et à l'étranger.

Le secteur du BTP est en croissance, en effet, la demande en logement est soutenue depuis 5 ans en raison de l'accroissement démographique.

Depuis 1976, Cayenne est devenu le siège du 9e régiment d'infanterie de marine.

Cayenne est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Guyane. Elle gère l'aéroport international de Rochambeau et le Port maritime Dégrad-Des-Cannes, le Port du Larivot, le Port de plaisance de Cayenne.

Urbanisme

Démographie

Cayenne est la plus grande ville de Guyane, Cayenne et sa communaté de communes (communauté de communes du Centre Littoral) regroupent plus de la moitiée de la population totale du département. La coissance démographique de l'agglomération est importante, elle a été de 37,8% entre 1990 et 1999. La création du nouveau Pole Universitaire Guyanais(PUG) à Cayenne sur le site de Trou Biran fait partie des grands projets de la ville, qui vont surement contribuer à une augmentation de la population, attirée par les services qui seront présents.

En revanche la population de Cayenne n'augmente pas autant que son agglomération, en effet le manque de térrains, et l'augmentation des loyers obligent les habitants à se loger dans les communes proches comme Matoury, Rémire-Montjoly et depuis peu Macouria. Cayenne est paradoxalement, la commune ayant la plus faible superficie de la Guyane, avec 2360 hectares.


Évolution démographique
1974 1982 1990 1999 2006*
30461 38091 41067 50594 62996
Nombre retenu à partir de 1974 : Population sans doubles comptes

 Quartiers de Cayenne

  • Centre ville:composé des quartiers De Gaulle, Buzaret, Amandier, Palmistes.
  • Les Cités du Sud: Mirza la première cité de Cayenne, Anatole, Mango, Thémire, Eau Lisette, Bonhomme, Galmot(Chicago), Leblond et Cabassou. Ce sont les quartiers les plus peuplés de la ville.
  • Les quartiers Est: Chatenay, Montabo, Zéphir, Troubiran-Bourda
  • Baduel et Mont Lucas
  • La Madeleine et zone d'activité Collery

Monuments et lieux touristiques

Place des Palmistes

Au départ il s'agissait d'une place, aménagée pour aérer la ville depuis la démolition des murailles en 1810. La place étant occupée par des herbres, elle se nommait donc place de la Savane. Plus tard on y planta des palmiers royaux de Guisanbourg, et elle devint la Place des Palmistes. En 1880, on y éleva une collone de bronze portant le buste de la République commémorant la prise de la Bastille. Sous le gouverneur Gerville-Reache transforma la place en jardin anglais, avec collines artificielles , massif de fleurs et plantes ornementales. En raison des pluies, la place était régulièrment inondée, c'est pourquoi le gouverneur Chanel en 1925 la borda d'un réseau de canaux cimentés que l'on retrouve encore de nos jours. On y trouve une statue de Félix Eboué, illustre personnage guyanais, à la place de la fontaine Merlet. Aujourd'hui c'est un lieu de vie, de rencontre des cayennais.

Batiments administratifs

Les anciens batiments coloniaux autour de la Place des Palmistes et la Place de Grenoble ont été requalifiés en batiments administratifs. Il ne reste que l'ancien hopital Jean martial, un chef d'oeuvre d'architecture colonial/créole, livré à l'abondon.

La Cathédrale Saint-Sauveur

En 1823, le Révérend Père Nicolas Guiller et le Baron Milius Administrateur de la Guyane décidèrent de remplacer l'ancienne église de Cayenne, l'église Saint-Nicolas. Les travaux commencés en 1825 furent achevés en 1833. Elle fut consacrée en tant que cathédrale le 9 Novembre 1834 par Monseigneur Courtay, premier eveque de Guyane. En 1852, elle fit l'objet d'un agrandissement, au cours des travaux les ouvriers trouvèrent une cassette de plomb anchassée contenant 21 pièces de monnaies et 20 sceaux divers. Le maitre-autel, la chaire et le confessional de la chapelle du péntentier de l'ilet la Mère furent transférés à la cathédrale en 1876. La Cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne a été récemment rénovée.

Îles du Salut

Bien que les iles du salut se situent au large de Kourou, elles apartiennent au térritoire de la ville de Cayenne.

Enseignement

Lycées

Les lycées de Cayenne sont:

-Centre de Formation des Apprentis(CFA) de la la Chambre des Métiers.

-Lycée Général et Technologique Externat des Soeurs de Saint-Joseph de Cluny

-Lycée Général et Technologique Félix Eboué

-Lycée Polyvalent Anne-Marie Javouhey

-Lycée Polyvalent Melkior-Garré

-Lycée professionel Jean Marie Michotte

Etudes supérieures

Le campus Saint-denis regroupe la majorité des composantes de l'Université Antilles-Guyane :

  • -I.E.S.G. : Institut d'Enseignement Supérieur de la Guyane, Site officiel
  • -I.U.F.M. : Institut Universitaire de Formation des Maitres
  • -I.U.T. : Institut Universitaire de Technologie, avec un unique département Technique de Commercialisation.
  • Ce campus intègre aussi une Ecole d'infirmière (IFSI: Institut de Formation en Soins Infirmiers).


En 2008, le Pôle Universitaire Guyanais, [Site officiel], ouvrira sur le site de Trou Biran, près du centre ville. Il intègrera les 3 instituts existants et l'UFR de médecine.

Cette nouvelle Université va jouer un rôle important pour le dynamisme de la ville : Création d'un nouveau quartier, rénovation et redynamisation des quartiers voisins. Elle va également être importante pour le rayonnement en Amazonie de la France et de la Guyane.

Il existe des organismes privés de formation, pour des niveaux allant jusqu'au Bac+2.

Culture

En ce qui concerne la culture, il existe l'Ecole Nationale de Musique et de Danse de Cayenne et d'autres écoles de danse de bonne réputation.

Administration

Cayenne est divisée en six cantons:

  • le Canton de Cayenne-nord-ouest
  • le Canton de Cayenne-nord-est
  • le Canton de Cayenne-sud-ouest
  • le Canton de Cayenne-centre
  • le Canton de Cayenne-sud
  • le Canton de Cayenne-sud-est

Personnage célèbre

  • Félix Eboué
  • Gaston Monnerville
  • Léon Gontran Damas
  • Henri Salvador
  • Christiane Taubira
  • Antoine Karam
  • Florent Malouda
  • Malia Metella
  • Jean Galmot, Rhum - L'aventure de Jean Galmot
  • Louis Sankalé

Accueil
Nos produits
Carte générale
Géographie de la Guyane
Cayenne
Kourou
Centre Spatial Guyanais
Lanceur Ariane 5
Les îles du Salut
Cacao
Macouria
Saül
Tortues Luth
Contact
Fichier de vérification